Gâteau complètement magique au chocolat

Aujourd’hui, je vous présente une recette qui a fait plusieurs fois le tour de la toile : la recette du gâteau magique. Magique car une pâte = 3 couches !

J’avais déjà été bluffée par la recette à la vanille, et je le suis toujours autant par sa petite sœur au chocolat. C’est génial, ce gâteau est déclinable à l’infini, on peut y ajouter des fruits, du praliné, des fruits secs… vous trouverez d’ailleurs une bonne centaine de variations de cette recette sur pinterest. Il y a même des recettes salées !

Réalisé en 30 min chrono, tout le monde pensera que vous avez réalisé trois pâtes : un flan, une génoise et une crème onctueuse.

Pour cette version chocolatée, il faut aimer la texture “flan”, très présente dans ce gâteau. Le goût au chocolat est quant-à lui tout doux et le gâteau sucré juste comme il faut.

Gâteau complètement magique au chocolat

1473374291_streamline-94 Recette

1473374288_streamline-100 Recette

  1. Préchauffer le four à 155°C chaleur statique
  2. Faire fondre le beurre
  3. Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre et une cuillère à soupe d’eau
  4. Ajouter le beurre fondu
  5. Tamiser le cacao et la farine (pour éviter les grumeaux) et l’ajouter au mélange précédent. Ajouter également le lait et une pincée de sel.
  6. Monter les blancs en neige et les ajouter délicatement à la préparation précédente.
  7. Verser la préparation dans un moule carré de 20cm x 20cm, préalablement recouvert de papier sulfurisé ou bien beurré. Enfourner pour 1h environ.
  8. Laisser refroidir 2-3h dans le moule avant de démouler.

1473374216_1 Ingrédients

  • 4 oeufs
  • 120 g de sucre
  • 1 cuillère à soupe d’eau
  • 125 g de beurre
  • 70g de farine
  • 45 g de cacao amer non sucré (type Van Houten)
  • 500 ml de lait
  • 1 pincée de sel

Notes 

  1. Ajout des blancs : ajouter les blancs délicatement sans les casser. Vous verrez, le mélange n’est pas “naturel”, les blancs flotteront un peu sur le dessus, c’est normal. Toutefois, ils doivent être intégrés à la préparation. Pour faciliter le mélange, j’aime bien, à l’aide de ma maryse étaler délicatement les “icebergs” de blancs, puis les mélanger à la préparation.
  2. Cuisson : comme pour tous les gâteaux, la cuisson dépend des fours. Si vous voulez une texture flan “sans coulant”, le gâteau ne doit être que très légèrement tremblotant à la sortie du four. J’ai dû le mettre 1h05.
Bon ap’
Related article
leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *